Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Leïla hyunima le Mer 20 Jan - 0:15

La Hyunima attendit quelques minutes et au moment ou elle allait rentrer chez elle Misaki se décida enfin à sortir de l’ombre, s’avançant un petit sourire sur le visage elle lança :

-Donc tu me mens, tu te méfies de moi et je devrais te demander en face des informations sur ta personne et ta famille ET tu vas me répondre sans mentir ? Je suis
idiote, oui, mais là c'est carrément ridicule.


Cette fois-ci ce fut au tour de Leïla d’afficher un sourire amusé, cette Misaki en plus de chanter d’une façon détestable était vraiment d’une stupidité effarante, enfin le point positif c’est qu’au moins elle admet qu’elle est idiote il y a peut être encore un espoir pour elle, d’un ton effaré et supérieur elle répondit :

Misaki, Misaki, Misaki au moins tu admets que tu es idiote c’est un bon début, écoute je ne sais pas d’où tu sorts que je t’ai menti vu que je ne t’ai absolument rien dit, de plus tu n’es pas très futé pour ne pas avoir deviné plutôt que je me méfiais de toi, mais je ne vois pas pourquoi je te mentirais je n’ai rien à cacher, et si tu avais un cerveau tu taperais "Hyunima" sur google et tu trouveras toute l’histoire de ma famille ainsi que des informations mes parents ne sont pas du genre à cacher leur vie à la presse.

Souriant une nouvelle fois devant la stupidité de mon interlocutrice, soudain un son attira l’attention de la jeune artiste, lançant un regard vers sa villa elle constata que ses parents s’étaient rendu compte que leur fille était rentré et une dizaine d’armoire à glace sortir par la porte principale, se dirigeant vers l’imposant portail qui délimitais le début de la propriété des Hyunima, les agents de sécurités de la famille étaient à peine visible dans la nuit noir, seul leur mouvement et leur imposante carrure permettaient de percevoir leurs présences. Poussant un soupir l’héritière se tournait vers la jeune fille qui se trouvait encore derrière elle et elle lui dit :

Bon et bien toi tu peux rester là sans bouger toute la nuit mais moi je rentre me coucher et tu devrais en faire autant l’easter est ouvert 24h sur 24 il me semble, bonne nuit Misaki.

Puis se faisant volte face ce retrouvant en face du portail de sa villa, Leïla se plaça devant posant sa main sur un écran tactile elle attendit que la voix de l’ordiatuer lui annonce :

Identification Leïla Hyunima.

Plaçant ses deux orbes saphir devant l’écran supérieur elle attendit patiement tendit que l’ordinateur scannait sa rétine et annonce de sa voix mécanique :

Identification Leïla Hyunima passage à la dernière étape.

Levant son bras droit la blonde tapa très rapidement une série de chiffre interminable puis enfin après un bip sonore le portail s’ouvrit laissant la jeune fille pénétrer chez elle. Très vite rejointe par les colosses en costume noir, les congédiant d’un seul regard elle gravi l’allé puis les marches avant de s’arrêter devant l’énorme porte puis sans un regard pour Misaki poussa le dernier obstacle qui la séparait de la chaleur de la villa elle s’engouffra dans l’ouverture laissant tous se qui s’était passé ce jour entre parenthèse jusqu’au lendemain.
avatar
Leïla hyunima

Nombre de messages : 88
Age : 21
Localisation : Yerres
Date d'inscription : 21/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Fodukawa Misaki le Mer 20 Jan - 19:38

Misaki riait ... Elle riait aux éclats d'une façon maléfique ... Quand elle s'arrêta de rire elle s'éloigna de l'entrée et s'apprêta à s'introduire sans permission évidente dans la maison "si bien gardée".

-Comme si j'allais abandonner ... Son atitude et son arrogance me plaisent ... Et ça peut devenir un très beau joujou ...

Misaki sauta sur un arbre qui n'était pas très loin du haut mur qui protégeait, soi-disant, la villa. Elle observa avec attention la muraille et put repérer plusieurs caméras. Ce défi l'amusait ... Sans un problème, elle évita le regard des caméras. Comment ? Alors, elle a sauté sur l'une, caché la vision d'une autre et tout simplement évité le champ de vision de la dernière ... Une fois dans l'enceinte, elle observa les alentours et remarqua des gardes qui suivaient un tracé très précis. Ce fut sans peine qu'elle enregistra et qu'elle passa sans trop de difficultés ... La jeune chanteuse chercha des yeux depuis l'extérieur un conduit d'aération à peu près solide pour soutenir son poids. Elle en vit un à un des très nombreux angles de la gigantesque maison. Elle enleva la grille avant d'entendre des pas. Elle se cacha aussitôt dans l'ombre avant de voir que ce n'était que des gardiens qui fesaient leur ronde habituelle ... Une fois les deux hommes partis, elle entra dans cet étroit conduit. Elle avait l'impression d'être dans un de ces films d'espionnage qu'on voit à la télévision ... Mais, si on y réfléchit, ELLE espionnait quelqu'un ... A un endroit, elle remarqua que le conduit n'était pas solide et que si elle passait dessus, elle allait sûrement le sentir passer ... Elle réfléchit un instant : comment se fondre dans le décor ? En prenant la place d'une domestique, ça le ferait ... Comme par hasard, l'endroit où le conduit était abîmé et où il y avait une grille était la chambre des domestiques et, en plus, il y avait une domestique à l'intérieur. Le hasard fait bien les choses car la doméstique était plutôt jeune, avait les mêmes yeux que Misaki et les mêmes cheveux et en plus, elle avaient la même taille ... Si c'est pas de la chance ça, dites moi ce que c'est ... Misaki regarda ce qu'elle avait dans son petit sac ... Une somnifère très puissant à utiliser en cas d'urgence, un mouchoir, et une petite corde bien solide ... Il n'y a pas de sous-entendu dans cette petite liste ! Je vous jure ! Misaki s'avança légèrement et regarda par la grille, si elle descendait, la fille serait dos à elle, ce qui était plutôt bien ... La jeune fille enleva la grille avec une précaution extrême et elle descendit doucement dans la pièce. Elle imbiba le mouchoir du somnifère et le colla sur les voies respiratoires de la domestique. Celle-ci s'endormit. Misaki prit le soin de l'attacher sans trop serrer ses liens et chercha un moment où elle allait la cacher ... Finalement elle la choisit de la mettre dans le conduit d'aération et dieu sait quel mal elle a eut pour l'y mettre ... Une fois que Misaki fut habillée telle une domestique, elle referma le conduit grâce à la grille très soigneusement. Elle sortit de la chambre des domestiques et commença à se promener dans la gigantesque villa. Comme par hasard elle vit Leïla passer mais elle ne dit rien. Son déguisement était parfait, autant dans l'attitude que dans le reste ... Elle vit la gosse de riche se diriger vers une porte qui devait être la porte de sa chambre. Misaki ne savait pas trop quoi faire alors elle se promena dans le batiment afin d'établir une carte mentale de la maison ...
avatar
Fodukawa Misaki

Nombre de messages : 888
Age : 21
Localisation : Dans le sud ouest x)
Date d'inscription : 02/11/2009

Carnet de liaison
Relations*}.:
Un petit mot*}.:
Vos/Votre Shugo Chara(s)*}.: Soyuki

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Leïla hyunima le Sam 23 Jan - 1:22

Lorsque Leïla referma la lourde porte en bois derrière elle la jeune fille senti deux regards se poser sur elle, maudissant mentalement l’idée qu’avaient eu ses parents de ne pas aller au travail pour si peu alors qu’à l’habitude ils trouvaient toujours un moyen pour y aller comme la fois ou toutes les routes de la ville était inondé et donc qu’aucun véhicule ne pouvait circuler sans risquer un accident fatal ils y étaient quand même aller mais attention pas par n’importe qu’el moyen non par hélicoptère personnalisé pour une durée de vol de 6 minutes chronos , et pour une fois qu’elle avait vraiment envi d’être seule il fallait que ses géniteurs choisisses se moment pour être à la maison. Relevant lentement la tête l’héritière tomba sur une femme en tailleur chanel qui la regardait d’un sévère, et un homme en costume gris les bras croisé sur sa poitrine la tête relevé et un regard qui donnait à sa fille l’envie de d’être à six pieds sous terre, respectueuse elle les laissa leur faire leur sermon sur l’obéissance et la ponctualité sermon qu’elle avait déjà entendu des millions de fois elle aurait pu faire le dialogue toute seule au mot près, contant les secondes dans sa tête elle attendit patiemment que le compte à rebours soit terminé avant de répondre :

Père, mère veuillez m’excuser pour ce retard mais je n’ai pu vous répondre en raison d’un crédit épuisé de plus j’étais à l’easter company je m’étais quelques point au clair avec ma manager et l’heure à filer sans que je m’en aperçoive et donc je suis immédiatement rentré à pied des que je m’en suis rendu compte, encore une fois je tiens à m’excuser pour mon comportement et je vous souhaite une agréable nuit en espérant que vous me pardonnerez ma maladresse, sur ce je me retire dans ma chambre.

Une fois le monologue tellement habituel prononcé la Hyunima se dirigea vers les escaliers montant rapidement chaque marche de marbre laissant sa main glisser le long de la rambarde en bois précieux, une hors de vue des deux autres propriétaires de la villa elle se mit à courir jusqu’à être en haut de l’immense escalier, une fois la monté fini elle pris le premier couloir à droite croisant une servante sans faire attention à elle, la jeune blonde continua son chemin tournant à droite puis à gauche, empruntant un autre escalier pour enfin se stopper devant l’imposante porte qui donnait sur son univers sa chambre, entrant à l’intérieur Leïla soupira, entra dans sa salle de bain se déshabillant en prenant bien soin de mettre ses vêtements dans le panier qu’une servante vint aussitôt récupérer, pénétrant dans son jacuzzi elle laissa son corps se détendre dans l’eau chaude bercé par les remous du liquide blanchâtre sentant la violette. Elle resta une bonne trentaine de minutes à l’intérieur avant de sortir se sécher, l’adolescente termina de se toiletter avant de sortir pour enfiler une de ses nombreuses nuisette de nuit celle qu’elle décida de porter était rouge, se glissant dans ses couvertures moelleuse et chaude elle s forma son cocon habituel recensent dans son esprit les évènements de la journée qui venait de s’écrouler. Elle trouva difficilement le sommeil et mit quelques heures à sombrer dans les bras de morphes. Vers trois heures du matin la blonde endormie se réveilla, papillonnant des yeux pour s’habituer à l’obscurité des lieux, elle s’extirpa de son lit, passa une robe de chambre en satin crème et rouge la refermant puis elle sortie de la pièce. Traversant de long en large la villa, Leïla s’arrêta devant une grande fenêtre vitré qui donnait dans une des parties de son gigantesque jardin, ouvrant doucement cette ouverture sur la liberté la jeune fille se glissa sur le balcon puis gracieusement sauta dans le vide se réceptionnant sans aucun bruit heureusement pour elle les gardes avaient terminé leur ronde et elle avait sauté d’un balcon situé entre le réez-de chaussez et le premier étage. Exécutant quelques pas en direction de la fontaine qui trônait près d’un banc, elle savoura la sensation de l’herbe sous ses pieds nu la température extérieur commençait de plus en plus à se réchauffer et la Hyunima adorait être pied nu dans l’herbe comme lorsqu’elle était petite et que ses parents la poursuivait dans leur jardin de leur ancienne maison. Atteignant enfin son objectif elle s’assit sur le rebord dessinant de ses doigts fins des allers retours sur la surface de l’eau, faisant glisser son pied contre le sol fermant les yeux elle profita d’un de ses rares moments de tranquillité pur, lorsqu’elle ouvrit les yeux elle remarqua une présence inhabituelle, une jeune fille habillé comme une domestique se tenait derrière au début elle crut qu’il s’agissait de Mia une des servantes qui s’occupait de la maison le soir mais en observant avec un peu plus d’attention elle se rendit compte que cette silhouette était plus petite et que les pointes de sa chevelure chatouillait son visage au lieu de cascader contre son dos, réfléchissant un instant elle sut alors qui était cette intruse parlant d’une voix forte pour qu’elle puisse l’entendre mais assez bas pour ne pas dérangé le reste des êtres vivants qui étaient en ces lieux Leïla dit :

Misaki que fais-tu donc ici par une heure aussi tardive ?

[désolé du retard!]
avatar
Leïla hyunima

Nombre de messages : 88
Age : 21
Localisation : Yerres
Date d'inscription : 21/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Fodukawa Misaki le Sam 23 Jan - 16:41

La jeune chanteuse avait traîné autour de la chambre de la riche mais elle ne pouvait rien savoir en restant à l'intérieur ... Elle sortit alors afin de mieux réaliser son espionnage. Les gardiens avaient tous fini leur ronde et donc, personne ne pourrait la voir. Elle sauta sur un arbre. Sa tenue n'était pas très confortable pour faire des choses dans le genre ... Depuis son arbre, elle vit Leïla qui était en nuisette, elle s'apprêtait à se coucher à priori. Pendant plusieurs heures Misaki la regardait essayer de s'endormir ce qui était vachement captivant ... Quand la blonde s'endormit, Misaki commença à discuter, tout bas, avec son shugo chara. Discuter de quoi ? De tout et de rien ... De leur prochaine cible, du concert du moins dernier, des conneries de son manager et de bien d'autres choses qu'il serait trop long de citer ... Il devait être à peu près deux heures du matin quand elles n'avaient plus de sujet de discussion. Et l'ennui s'installa ... Enfin, pour peu de temps car la chanteuse attrapa son petit sac qu'elle avait gardé sous la tenue de domestique et elle commença à lire les informations récoltées la veille. Son carnet était organisé de façon que, en haut à gauche il y avait une photo de la personne, en dessous, son nom, son prénom, sa date de naissance, son adresse et le nom de ses proches. Sur la page de droite, il y avait une biographie détaillée de la personne écrite avec une belle écriture manuscrite. Les deux espionnes n'avaient pas trop envie de relire la vie de chaque personne qui habite dans cette ville ... La collégienne descendit de l'arbre en donnant pour instruction à son shugo chara de surveiller la blonde pendant qu'elle se promenait dans les parages. La brune arpenta longuement le beau jardin de la maison de Leïla et finit par y trouver un chat. Ce chat était aussi noir que la nuit entourant cette rencontre innatendue. Le félin n'avait pas l'air d'apprécier la présence de l'esionne et il émettait des bruits menaçant. La jeune fille ne bougea pas d'un pouce attendant la réaction du chat. La bête noire se jeta sur elle avec beaucoup de férocité, l'animal griffa la main de Misaki qui tentait de le stopper dans son élan et il s'en alla, tel un voleur ayant été repéré ... L'artiste resta un moment plantée dans le jardin, à l'endroit où elle avait été attaquée, en admiration devant cette magnifique bête agile, robuste et noire. Elle saignait légèrement, enfin pas si légèrement que ça, et plusieurs gouttes de sang vinrent tacher l'herbe assombrie par la pénombre nocturne.

Soyuki arriva allarmée par quelque chose à priori. Elle informa Misaki de l'éveil de leur cible et, par la même occasion, lui demanda pourquoi elle saignait. Elle n'eut pas de réponse à sa question car, de tout son élan, la jeune fille s'était précipitée dans la chambre. Elle était à présent vide et on pouvait entendre quelques pas furtifs dans le couloir. La chanteuse emprunta un des conduits d'aération qui était le plus solide et elle marchait à quatre pattes en direction des pas. Bientôt, elle vit une grille dans cet étroit conduit. Elle regarda par la grille et elle vit une jeune fille blonde en nuisette rouge et portant une robe de chambre en satin de couleur rouge et crème. La brune, qui avait reconnu Leïla, enleva avec mille précautions la grille et descendit dans le couloir quand Leïla tournait à un angle. A partir de ce moment, elle la suivit, à pas furtifs et inaudibles. Quand l'espionne comprit que la blonde se dirigeait vers l'extérieur, elle se dirigea vers une porte qui menait à un des nombreux balcons de la villa. Depuis ce balcon, elle sauta dans l'arbre le plus feuillu du jardin afin de pouvoir voir sans être vue. La chanteuse aux yeux bleus avait vu Leïla sauter du balcon et elle devait admettre, même si elle aurait tout fait pour ne pas le faire, qu'elle était plutôt agile. La jeune fille ne portait rien aux pieds, ce que Misaki n'avait pas remarqué avant. A priori, elle éprouvait un certain plaisir à toucher l'herbe de ses pieds nus. La jeune riche s'était dirigée vers une fontaine dont l'eau devait être extrêmement fraiche ... Elle était trop loin pour que Misaki voit exactement ce qu'elle faisait donc elle descendit de l'arbre au risque d'être découverte. La jeune Hyunima profitait de cet instant et elle ferma les yeux un instant. Leïla les rouvrit et Misaki, certaine qu'elle avait été repérée, sourit sous son costume de domestique. Leïla posa une question dont elle connaissait évidemment la réponse. Misaki leva un peu la tête vers le ciel en regardant l'imense toit étoilé et en posant son index gauche sur sa lèvre inférieure. Quand elle baissa la tête afin de regarder Leïla, elle souriait mais, pas un sourire qu'on fait aux gens pour les remercier, plutôt un sourire sadique qui se moquait ouvertement de la blonde.


- Tu est longue à me reconnaître ma parole ! Ahhh ... Je vais enfin pouvoir quitter ce déguisement ridicule ! Elle est maligne ta question, comme si tu ne connaissais pas la réponse ... Eh bien, Misaki soupira d'un air amusé, je fais juste mon boulot et j'en apprends des choses !
avatar
Fodukawa Misaki

Nombre de messages : 888
Age : 21
Localisation : Dans le sud ouest x)
Date d'inscription : 02/11/2009

Carnet de liaison
Relations*}.:
Un petit mot*}.:
Vos/Votre Shugo Chara(s)*}.: Soyuki

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Leïla hyunima le Sam 23 Jan - 21:01

La jeune fille sorti de l'ombre un sourire sur les lèvres qui déplut à la jeune héritière, s'avançant elle lança:

- Tu est longue à me reconnaître ma parole ! Ahhh ... Je vais enfin pouvoir quitter ce déguisement ridicule ! Elle est maligne ta question, comme si tu ne connaissais pas la réponse ... Eh bien, je fais juste mon boulot et j'en apprends des choses !

Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la jeune blonde retirant sa main de l'eau elle la posa en appui sur le rebord de la fontaine, Misaki était vraiment d'unestupidité sans borne elle si elle espérait vraiment faire sortir l'héritière de ses gonds elle allait droit dans un mur, une Hyunima ne se laisse pas dépasser comme sa et ne perd jamais son sang froid c'était une des règles de bases de la haute noblesse que bien sur une fille comme Misaki ignorait les lois et les fondaments, levant la tête vers les étoiles un instant, elle reposa son regard vers Misaki et lui répondit d'un calme quoi que moqueur:

Ravie que tu trouve ce que tu cherches j'espere que tu t'amuses bien au moin car vu le niveau de ton dernier morceau tu n'auras plus que ce job pour survivre tu ne battras jamais Utau. Pour les uniformes des domestiques pour une fois nous sommes du même avis ils sont ridicule tu n'as qu'à aller te plaindre à ma mère. Mais Misaki je t'ai posé cette question parce que je suis bien éduqué moi au moins j'ai une éthique contrairement à toi tes parents n'ont vraimenbt pas faient du bon boulot avec toi je les plains sincèrement de t'avoir comme fille à moin qu'ils soient morts et que tu soient famille d'accueil et que tu ne t'entende pa avec tes parents adoptif oui je pense que c'est ça je me trompe?

Perçant de ses yeux bleus azur le visage de l'espionne qui c'était invité chez elle, elle comprit à la tête de celle-ci qu'elle avait vu juste son sourire s'élargit alors de plus en plus et la jeune chanteuse blonde eu un fou rire, Misaki lui semblait de plus en plus pathétique au fur et à mesure qu'elle la connaissait, retrouvant à peu près son calme après quelques secondes de cette délectation pur elle dit à la jeune fille aux cheveux sombre et aux bleus plus fonçé que les siens:

Misaki...Misaki tu passes ton temps à espionner les gens pour récolter des informations sur eux, à les suivres partout alors que toi il m'a suffi d'un regard pour te percer à jour on lit en toi comme dans un livre ouvert, déjà tu as assimilé le caractère de ton chara au point de le laisser prendre le dessus sur la personnalité que tu avais avant.

Croisant les jambes elle se redressa attendant la réactionde son interlocutrice, finalement cette Misaki ferait un très beau pantin ,e ferait pas e mal dans sa collection vu que ici le nombre de candidat potentiel était énorme vu qu'elle venait d'arriver en ville personne n'avait encore subit le triste sort qu'elle réservait aux personnes qu'elle jugeait indigne de la fréquanter, la Hyunima eu une petite pensée pour Lilia et Misoka deux filles qui la suiva comme son ombre répondant à ses moindres besoins cédant à tous ses caprices, oui ses petits chiens lui manquait mais bien sur désormais elle avait des domestiques spécial pour cela mais au moin ces deux petites filles dépourvu d'un cerveau ne demandait pas de salaire à la fin du mois vu que pour elle le simple fait d'être en la companie de Leïla réalisait tous leurs rêves; elles étaient invité à des soirées, populaire, aimé et sur sous le feu des projecteurs bien qu'ils étaient braqués sur la blonde les deux brumes en récoltaient quelques vantages et mérites non négligeable.

*on va bien s'amuser*

[j'ai mon shugo chara (je l'ai eu dans un autre rp) je l'introduis ou non?, désolé c'est court et tu sais qque tu t'améliores en rp]
avatar
Leïla hyunima

Nombre de messages : 88
Age : 21
Localisation : Yerres
Date d'inscription : 21/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Fodukawa Misaki le Dim 24 Jan - 17:59

Misaki baissa la tête comme un chien qu'on a réprimandé et quelques larmes tombèrent sur l'herbe. Elle releva la tête et son visage exprimait une fureur extrême. La jeune fille activa son chara change et fit apparaître sa belle fourche rougeâtre.

-Tu ne sais rien sur ma vie ! Absoulement rien ! Tu parles, tu parles, tu ne fais que ça ! Et en plus ton shugo chara est aussi lâche que toi !

La chanteuse brune pointait sa fourche menaçante vers son ennemie. Oui, j'ai bien dit "ennemie" car elle ne la considérait pas du tout comme une alliée même si elles étaient toutes les deux au service de l'Easter qui est censé être l'organisation des grands méchants récolteurs d'oeufs X.

-Tu sais soi-disant tout sur moi, quel est la pire chose que j'ai fait dans ma misérable existance ?

C'était une sorte de défi qu'elle lui lançait en prononçant ces mots mais bon, ça serait vraiment plus amusant que de parler de tout et de rien avec cette petite riche. La jeune fille eut une très légère pensée pour quelqu'un qui en ce moment était dans une belle petite tombe enterrée sous plusieurs mètres de terre dans un cimetière ... Peut être qu'elle était encore vivant, allez savoir mais au moins, elle était débarassée d'elle ... En fait, c'est une fille qui l'avait bien embêtée et qui ne lui laisser pas un répis sans trouver une bonne (ou mauvaise) raison de la faire chier ... En fait, cette fille s'appelait Chishiko et elles avaient dû se connaître vers leurs 7 ans ... En fait à l'école Chishiko avait tous les enfants à ses pieds et même les profs tandis que Misaki lui tenait tête. Elle ne supportait pas cela et elle la suiviat partout, elle la corrigeait à chaque pas et la brune avait fini par en avoir marre ... Un soir, elle lui avait donné rendez-vous au cimetière. Là, elle l'avait attachée et légèrement tuée avec un beau couteau volé à son père ... Puis, elle l'avait enterrée avec un des corps déjà présent. C'est ainsi qu'elle avait accompli un deuxième meurtre ... Et d'ailleurs, elle n'avait pas encore pris la vie de blonde ... Ca serait peut être une occasion intéressante de tuer une fille de riche mais bon, elle n'avait pas trop envie et elle avait laissé son arme chez elle ... Elle savait bien qu'elle aurait dû l'emmener !

Soyuki sentait quelque chose d'énorme arriver et elle en avertit aussitôt sa maîtresse qui avait déjà deviné ce qu'était ce truc gigantesque. On entendait des petits "inutiles" arriver. La chanteuse soupira : comment ça se faisait que tous ces oeufs X s'échappent si facilement de l'Easter !? Grande question, allait-elle les briser ou les purifier ? Elle n'avait pas trop envie de les briser ... Donc elle allait les purifier même si après son état sera ... pitoyable ... Plusieurs attaques de ces trucs bicolores se dirigèrent vers les deux chanteuses. Misaki arrêta les attaques qui étaient capables de la blesser et elle s'élança dans la nuée noire et blanche.
avatar
Fodukawa Misaki

Nombre de messages : 888
Age : 21
Localisation : Dans le sud ouest x)
Date d'inscription : 02/11/2009

Carnet de liaison
Relations*}.:
Un petit mot*}.:
Vos/Votre Shugo Chara(s)*}.: Soyuki

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lancement d'un carrière[pv Shawne Erlie]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum