Chanson d'une nuit d'été |Pv Ciel|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chanson d'une nuit d'été |Pv Ciel|

Message par Doll le Mar 8 Déc - 22:25

« Il y a des jours comme ça, ou on se demande pourquoi on s’est levé au lieu de rester tranquillement a dormir. Enfin, moi j’avais pas trop le choix, je devais absolument me réveiller rapidement, pour faire le tour des parcs dans la journée… »


Doll, un jour triste


Franchement, je me demande ce que je fais ici. Enfin si, je le sais, mais je me demande plutôt pourquoi il n’y a personne ici, personne a l’horizon. Donc, personne que je pourrais intercepter, et si ça continue je ne trouverai vraiment personne aujourd’hui. Car oui, l’après-midi avance, il doit être environ six heures vue la position du soleil dans le ciel, mais c’est a croire que c’est une journée de repos pour les promeneurs.
C’est la première fois depuis que je suis arrivée ici que je vois ça.
Enfin, ce parc est grand, tout le monde doit se concentrer a l’autre bout. Enfin, si j’ai de la chance, parce que dans ce cas précis, je n’aurais qu’a marcher un peu.
Je décidait au bout d’un long moment, d’une durée imprécise -de toute façon tout parait long quand on s’ennuie, de me bouger un peu. En allant tout en haut de cette haute colline, enfin butte ou motte de terre, par exemple. Comme ça, dans cette situation, la, au moins, je pourrais réussir a voir s’il y a vraiment des gens ici ou si je suis seule.

Je me mit donc en route pour ce… Hum, motte? J’arriverai jamais a me décider sur l’appellation exacte a cette surface sortie de terre telle une bosse sur le front de quelqu’un. Et puis, ce soleil est si fort… Il n’est pas sensé être moins fort quand il est plus de quatre heures? Enfin, il a fait un peu plus chaud aujourd’hui que d’habitude. Donc, c’est normal que le soleil tape autant sur cette pauvre petite planète Terre qui n’a strictement rien demandé. Pfeuh… Franchement, en ce moment, je donnerai tout pour une ombrelle. Je pense que ce serait un peu mieux que maintenant, j’aurai moins de risques d’attraper de coups de soleil en tout cas. De toute façon, je passe mes journées a l’ombre, dans les buissons, sans sortir. Donc, aujourd’hui il fait particulièrement plus chaud que d’habitude, car, même si je marche du coté du chemin a l’ombre des arbres pour l’instant, après ce sera forcément pire.

Ah, je suis enfin arrivée. Enfin, je suis actuellement au pied de cette fichue bosse de terre. Ou motte. Ou colline. Bref, je suis en bas d’un truc gros, rond et recouvert d’herbe verte. Eh bien, j’y ai mit le temps. Mais, d’içi au moins je pourrais dominer le mon… Pardon, le parc. Donc, je pourrai voir s’il y a des pigeons a plu… Pardon, des personnes célibataires perdues dans cet endroit immense (enfin immense…. Tout est relatif, mais c’est sur que c’est plus grand qu’une souris) qu’Est-ce graaand parc. Je me mit finalement en marche, en maudissant au passage les personnes passants de ne pas se montrer plus tôt, pour que je n’ai pas a faire ça.

Au bout d’un temps qui me paru infini, mais qui dura surement environ un quart d’heure, j’arrivai finalement au bout de ce calv… En haut de cette jolie bosse. Ou motte ou… Bref, vous avez compris que j’ai mit le temps a arriver a la fin de cette épuisante épreuve, et que la tout ce que je suis, c’est fatiguée, et très en colère contre cette fichue colline et ce soleil. Tout en ne le montrant pas bien sur, il faut rester fidèle a moi-même et ne pas changer.

Et je finit par m'allonger en haut de cette colline, dans un coin ou il n'y a rien, ni bancs, ni poubelles. Juste de l'herbe et un espace assez, pour ne pas dire très grand, d'herbe.

Et je m'endormit, comme évidemment c'est la dernière chose a faire dans une situation pareille. Mais l'herbe était si douce et j'étais si fatiguée... Bref.

Je ne sais pas exactement quand je me suis réveillée. Je serai bien incapable de donner l'heure exacte. Tout ce que je sais, c'est que la lune et les étoiles étaient levées, et avait commencé leur magnifique ballet nocturne. Comme quoi, je m'étais bien endormie, je n'avais trouvé personne aujourd'hui, mais j'avais trouvé un beau spectacle. C'est alors, que je me rendis compte que j'avais des courbatures... Enfin non, que je devrai avoir des courbatures, et que je n'en avais pas, et que j'étais en plus parfaitement reposée. Mais, d'ou vient cette bizarrerie? Enfin, autant en profiter.

Je me mit donc a chanter, une chanson belle sur un rythme triste, mais d'une voix douce. Les étoiles m'inspiraient cette chanson, ces magnifique petits points blancs sur ce fond noir.

Et c'est alors, dans un silence total, que j'entendit quelqu'un arriver. Enfin, je rigole, je ne l'ai pas enteudu arriver, en vrai je ne me suis aperçue de sa présence que quand j'ai arrêté de chanter, mais faisons comme si je l'avait entendu arriver très longtemps avant que je ne m'apercoive que quelqu'un était assis a côté de moi.

J'étouffais donc un sursaut de surprise, et regardait la personne. Pour ce que je voyais, c'est a dire dans la nuit, c'était un adolescent de treize ans surement. Et, chose bizarre, il était si mignon qu'il aurait dit une fille (Joker qui le dit dans le chap 25). Mais, autre chose bizarre, il avait une sorte de cache-oeil sur son oeil droit. Je pris donc un de mes sourires les plus convaincants que j'ai a ma disposition, et lui fit un acceuil... Lumineux on va dire.

"Bonjour, tu t'appelle comment?"

_________________


I'm Addicted to you 'cause you know what you're toxic ~

Toxic - Britney Spears
avatar
Doll
Disciple & Apprenti Déesse élève de Amu-chan &. Modette otaku

Nombre de messages : 1644
Age : 22
Date d'inscription : 22/10/2008

Carnet de liaison
Relations*}.:
Un petit mot*}.:
Vos/Votre Shugo Chara(s)*}.: Je n'en ai pas pour l'instant...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson d'une nuit d'été |Pv Ciel|

Message par Ciel Phantomhive le Lun 21 Déc - 23:11

Ciel était là, sur la colline. Il avait quitté la demeure des Komatsu histoire de prendre un peu l'air. Il faut dire que lorsque Haruhi a quitté précipitement la maison, elle avait tout laissé derrière elle : Ciel y compris. Pour lui, le monde s'écroula. Enfin non ... Puisque le monde n'avait plus aucune valeur à ses yeux. Tout était indifférent au travers de ses yeux souillés, il n'avait plus aucune raison d'être mis à part Sebastian, son domestique, celui avec lequel il avait passé un pacte 2 ans plus tôt. Il marchait donc maintenant sans but précis, et arrivait on ne sait comment sur cette colline. Il lui fallut traverser le parc de long en large pour enfin trouver la tranquillité. Lorsqu'il arriva, il faisait déjà nuit, mais tant pis. Le jeune homme chercha une petit place tranquille et s'assit. Il ne vit pas tout de suite la jeune fille endormie à côté de lui. Ce n'est que lorsque qu'elle chantonna qu'il la remarqua. "Quelle voix sublime" pensa t-il. Il était comme hypnotisé. Lorsqu'elle arrêta de chanter, elle se tourna vers lui et le regardait avec insistance. Ciel se demanda bien ce qui se passait.

- "Bonsoir, tu t'apelles comment ?"

Ciel sursauta lorsqu'elle posa cette question. Il hésita à révéler sa véritable identité, mais non ... il ne pouvait pas. Alors, en guise de réponse, il prit un air neutre et dit :

- "Je suis Kazuomi Komatsu ... et toi ?"
avatar
Ciel Phantomhive
Double-compte de la co-fondatrice || Collégien || Taiyougumi

Nombre de messages : 135
Age : 22
Date d'inscription : 29/06/2009

Carnet de liaison
Relations*}.:
Un petit mot*}.:
Vos/Votre Shugo Chara(s)*}.: Sebastian Michaelis //SBAAAF//

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum